Claudine Et Le Théâtre

Claudine Et Le Théâtre

• PHILIPPE CAUBÈRE

Première partie de son autobiographie théâtrale comique et fantastique : l’Homme Qui Danse.

Premier épisode : Claudine ou l’éducation

Deuxième épisode : Le Théâtre selon Ferdinand

Créé au festival d’Avignon (dir. : Bernard Faivre d’Arcier) à la carrière Boulbon en juillet 2000

à Johnny Hallyday

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

GÉNÉRIQUE

Spectacle comique en deux soirées,
écrit, mis en scène et joué par Philippe Caubère

après avoir été improvisé vingt ans plus tôt devant
Jean-Pierre Tailhade et Clémence Massart
assistant à l’écriture et à la mémorisation : Roger Goffinet

scénographie et direction technique : Philippe Olivier, dit « Luigi »
lumières : Pascal Caubère
régie générale et régie son : Jean-Christophe Scottis
régie lumière : Emmanuelle Stäuble
styliste : Christine Lombard
création de la jupe de la mère d’après un peinture de Egon Schiele : Sophie Comtet
attaché de presse : Vincent Serreau
photos : Michèle Laurent et Danièle Pierre
afiche réalisée par David Caubère d’après une photo de Raymond Caubère

production : Véronique Coquet pour La Comédie Nouvelle
coproduction : Les Gémaux/Sceaux/Scène Nationale
musiques : Le Mystère des voix Bulgares – L’ouverture d’Egmont de Beethoven
Batucada de Michel Goubin

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

EXTRAIT

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOSSIER DE PRESSE INTÉGRAL

Texte de présentation de Philippe Caubère.

Ré-écrire une pièce de théâtre est une chose qui ne se fait pas…

Aujourd’hui. Dans le décor magistral de la carrière Boulbon, en plein air, Philippe Caubère poursuit, en solo, le roman de sa vie…

Libre Belgique. Dans Claudine et le théâtre, le fabuleux comédien français approfondit l’exploration impudique de sa propre vie. Irrésistible Philippe Caubère : faire rire, un acte d’amour…

Le Dauphiné Libéré. Claudine ou l’éducation déchaîne les rires à la carrière Bouibon. Trois heures d’un spectacle complet mené par un seul homme qui fait de l’art avec sa vie. Le vivant portrait d’une mère et les souvenirs d’une enfance marseillaise…

Le Figaro Magazine. Le nouveau Caubère est arrivé. Les gens de théâtre, et bien sûr les autres, l’attendaient avec la même impatience que les Parisiens le beaujolais…

France Soir. Seul en scène, il se souvient de sa mère et donnera son intégrale en cinq heures.
Tel Sisyphe gravissant éternellement la montagne, son rocher ne se décidant pas à atteindre le sommet, Philippe Caubère s’est remis, encore et toujours à la tâche…

Le Canard. Évidemment, on peut toujours dire que ça ressemble à un long sketch de café-théâtre. Que Philippe Caubère rabâche, qu’en vingt ans et 11 spectacles auto-biographiques de trois heures et demie chacun…

Le Figaro. Le ciel provençal est ensoleillé, le rosé est frais, le melon sucré et la vue qui s’étend devant la terrasse de La Chargère, la maison de Philippe Caubère près de Marseille, s’étend sur des champs d’oliviers où bruissent toutes les cigales de l’été…

Le Point. Seul en scène, toujours, il poursuit l’exploration de sa propre histoire.
Johnny et Gérard Philipe. Les idoles, deux faces du même rêve : l’enfance. A laquelle Philippe Caubère ne renoncera jamais….

L’Humanité. Une épopée gynécologique ouvre le récit circonstancié de la vie du petit Ferdinand, dont la génitrice haute en couleur mit au monde un sacré numéro…

Libération. C’est un ancien pavillon dc chasse en pleine garrigue, transformé en maison de maître au début du siècle…

Pariscope. Claudine est le prénom de la mère de Ferdinand Faure. Pour ceux qui ne savent pas encore qui est Ferdinand Faure, nous les renvoyons au Roman d’un acteur, “petite“ histoire en 11 épisodes…

Paris Match. Reprenant son fil d’Ariane (Mnouchkine), l’acteur-metteur en scène retrouve la cité des Papes avec Claudine et le théâtre, les deux premiers volets de sa nouvelle saga…

Nouvelle République Pyrénées. Que faire d’autre que d’applaudir frénétiquement Caubère ? Rien !
D’accord, je vais me prendre une volée de rires gras. Mais bon. Je le dis quand même. Trois heures avec Caubère sur scène, ça vaut physiquement une nuit d’amour façon grand soir passionnel…

Dossier technique.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

• SAISONS 2000/2001/2005/2006

  • Bastia Théâtre Municipal – 21 et 23 Septembre 2000.
  • Meylan Théâtre l’Hexagone – 26 au 30 Septembre 2000.
  • Montauban Théâtre municipal – 3 et 4 Octobre 2000.
  • Avignon Théâtre du Chêne Noir – 6 et 7 Octobre 2000.
  • Aix en Provence Théâtre du Jeu de Paume – 11 au 14 Octobre 2000.
  • Montpellier Théâtre Jean Vilar – 18 au 21 Octobre 2000.
  • Auxerre – 24 et 25 – 24 et 25 Octobre 2000.
  • Feyzins – 27 et 28 octobre 2000.
  • Paris Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet – 8 Novembre au 30 Décembre 2000.
  • Sceaux Les Gémaux – 23 au 27 Janvier 2001.
  • Val De Reuil Théâtre des Chalands – 29 janvier 2001.
  • La Rochelle La Coursive – 2 et 3 Février 2001.
  • Niort – 6 et 7 Février 2001.
  • Arras Théâtre Municipal – 9 et 10 Février 2001.
  • Dijon – 13 et 14 Février 2001.
  • Cluny Théâtre Municipal – 16 et 17 Février 2001.
  • Tarbes Le Parvis – 20 et 21 Février 2001.
  • Narbonne Le Théâtre – 23 et 24 Février 2001.
  • Istres Le Théâtre de l’Olivier – 4 et 6 Mars 2001.
  • Sète Théâtre Molière – 4 et 6 Octobre 2001.
  • Marseille Le Gymnase – 16 et 17 Octobre 2001.
  • Draguignan Théâtre en Dracénies – 13 et 14 Novembre 2001.
  • Villefranche sur Saône Centre Culturel – 20 et 21 Novembre 2001.
  • Brest Le Quartz – 4 et 5 Décembre 2001.
  • Suresnes Théâtre Jean Vilar – 18 et 19 Décembre 2001.
  • Sérignan – 6 et 8 Octobre 2005.
  • Lillebonne Centre Culturel Juliobona – 24 et 25 Mars 2006.
  • Villefontaine (38) – 20 et 21 Avril 2006.