68 Selon Ferdinand

68 Selon Ferdinand

• PHILIPPE CAUBÈRE

Deuxième partie de son autobiographie théâtrale comique et fantastique : l’Homme Qui Danse.

Premier épisode : Octobre

Deuxième épisode : Avignon

Créé au théâtre du Chêne Noir en septembre 2001 (dir.: Gérard Gélas)

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

GÉNÉRIQUE

Spectacle comique en deux soirées,
écrit, mis en scène et joué par Philippe Caubère

après avoir été improvisé vingt ans plus tôt devant
Jean-Pierre Tailhade et Clémence Massart
assistant à l’écriture et à la mémorisation : Roger Goffinet

scénographie, lumières et direction technique : Philippe Olivier, dit « Luigi »
régie générale et régie son : Jean-Christophe Scottis
régie lumière : Emmanuelle Stäuble
assistante régie : Anne Dartigues
styliste : Christine Lombard
création de la jupe de la mère d’après un peinture de Egon Schiele : Sophie Comtet
attaché de presse : Vincent Serreau
photos : Michèle Laurent
afiche réalisée par l’agence Copenhague

production : Véronique Coquet pour La Comédie Nouvelle
coproduction : Le Théâtre du Chêne Noir à Avignon

musiques : Le Mystère des voix Bulgares, Le Mépris de Georges Delerue

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

DOSSIER DE PRESSE INTÉGRAL

Texte de présentation par Philippe Caubère. Vous vous souvenez peut-être qu’à la fin du Théâtre selon Ferdinand, notre héros parvenait in extremis à obtenir d’un examinateur compréhensif et désespéré, son bac…

68 au Théâtre du Rond Point par Philippe Caubère. Jouer Octobre et Avignon, les deux épisodes de mon nouveau spectacle, au Théâtre du Rond-Point est le merveilleux cadeau que Jean-Michel Ribes

Le Dauphiné Libéré (Le 28 septembre 2001).Caubère : entre le texte et le corps. Le deuxième épisode de 68 d’après Ferdinand révèle un Philippe Caubère caustique, très caustique, devant un parterre en transe….

La Marseillaise (septembre 2001). One Superman show. Après Claudine et Le Théâtre, l’homme qui met sa vie en scène attaque les deux derniers volets de sa tétralogie autobiographique comique et fantastique…

La Marseillaise (octobre 2001). Avec Octobre ou le Cours Mirabeau, première partie de 68 et Ferdinand, Philippe Caubère revient à ce qui a toujours fait l’essentiel du métier de comédien…

Le Midi Libre (septembre 2001). Philippe Caubère est-il un avare de bande dessinée, un descendant direct de Molière ou, simplement, un habitant de cette planète (encore incomprise) que l’on nomme Marseille?…

La Provence (septembre 2001). Il avait averti, Caubère : “Le premier épisode fera l’unanimité, le second divisera…

La Provence (octobre 2001). Philippe Caubère s’installe “chez lui” avec son “autobiographie théâtrale comique et fantastique”. Qui n’est sans doute pas achevée…

La Provence (octobre 2001). Il joue à Marseille, sa ville natale, les quatre premiers épisodes de son autobiographie théâtrale. Terrifié par l’aventure, mais heureux de la vivre…

La Provence (octobre 2001). Philippe Caubère et l’incertitude artistique
On peut refaire le monde, la seule vérité sera toujours la rencontre spirituelle entre un artiste et le public…

Vaucluse Matin (septembre 2001). Deuxième partie de son autobiographie théâtrale, 68 selon Ferdinand est une satire violente contre le théâtre des années 70…

Théothéa (novembre 2002) journal de critiques théâtrales sur le Web
Faute d’être devenu le nouveau “Gérard Philipe” en interprétant un désastreux Lorenzacio à Avignon, Caubère (Philippe malgré tout) se retourne depuis trente ans sur un matériau fulgurant et visionnaire qu’il a improvisé en 1980…

Dossier technique.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

• SAISONS 2001/2002/2003/2005/2006

  • Avignon Théâtre du Chêne Noir – 21 au 29 Septembre 2001.
  • Aix en Provence Théâtre du Jeu de Paume – 12 au 13 Octobre 2001.
  • Marseille Le Gymnase – 23 au 27 Octobre 2001.
  • Bastia Théâtre Municipal – 8 et 10 Novembre 2001.
  • Draguignan Théâtre en Dracénies – 16 et 17 Novembre 2001.
  • Montpellier Théâtre Jean Vilar – 23 au 27 Novembre 2001.
  • Boulazac – 30 Novembre au 1 Décembre 2001.
  • Brest Le Quartz – 7 et 8 Décembre 2001.
  • Alès – 13 et 14 Décembre 2001.
  • Suresnes Théâtre Jean Vilar – 18 et 18 Décembre 2001.
  • Théâtre Molière de Sète (34) – 3 et 5 Octobre 2002.
  • Le Théâtre à Narbonne – 8 et 9 Octobre 2002.
  • Le Parvis à Tarbes – 11 et 12 Octobre 2002.
  • Le Théâtre des Chalands Val de Reuil (27) – 18 et 19 Octobre 2002.
  • Le Théâtre du Rond Point – 5 Novembre  au 31 Décembre 2002.
  • Théâtre National de Toulouse – 21 Janvier au 5 Février 2003.
  • Palais des Congrés de Perpignan – 7 et 8 Février 2003.
  • Théâtre J. Vilar à Suresnes – 14 et 15 Février 2003.
  • Theâtre du Beauvaisis – 12 et 14 Octobre 2005