Slider

La baleine & Le camp naturiste

La baleine & Le camp naturiste

• PREMIÈRE SOIRÉE DE ADIEU FERDINAND ! SUITE ET FIN.

Créée au Théâtre de l’Athénée-Louis-Louvet en 2017.

Après avoir été improvisé 34 ans plus tôt devant Clémence Massart, Véronique Coquet
et la caméra de Pascal Caubère.

La baleine & Le camp naturiste : Ferdinand et Clémence se rencontrent chez Ariane. Coup de foudre au Théâtre du Soleil. Mais très vite le jeune homme tente de convaincre sa complice que son infidélité peut leur être bénéfique. Première trahison sexuelle. À son tour, elle le persuade de passer quelque temps au camp de Montalivet, paradis naturiste aux origines obscures, avec séances de gymnastique, apéros chez les voisins ou cours de planche à voile. Prix Plaisir de la SACD, Molière du meilleur comédien et Prix du théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son oeuvre, Philippe Caubère refait le monde et réécrit l’histoire. Fauve, seul en scène, clown protéiforme au corps surexpressif, tragédien d’une force comique inouïe, il exulte et exalte les grandeurs et les misères de l’amour fou.

Spectacle créé au théâtre de l’Athénée, à Paris, en décembre 2017.
Durée 2H10.

À découvrir aussi, Le Casino de Namur I & II.

Trois histoires, trois nouvelles de théâtre, « trois contes », en référence au titre célèbre de Flaubert, donné(e)s sur deux soirées.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

GÉNÉRIQUE

Écrit, mise en scène et jouée par Philippe Caubère.

Assistant à l’écriture : Roger Goffinet

Direction technique et lumière : Claire Charliot

Régisseur son : Mathieu Faedda

Photo : Gilles Vidal

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

EXTRAITS